• Charlotte Gollain

L’apprentissage mixte, pilier des plans de formation pour 2021 ?


Nous sommes à cette période, où les responsables de formation travaillent pour établir le plan de développement des compétences de la nouvelle année.

Cependant cette année sera un peu différente.

Il y a beaucoup d’incertitude, ce qui rend toutes planifications compliquées.

Mais on peut y voir, une opportunité de développer la formation digitale.


Il a été observé que les entreprises se tournaient davantage vers les formations digitales en ce début d’année. Aussi, 71% des RH interrogés misent sur le blended-learning, ou en français l’apprentissage mixte (BVA-Unow-Lingueo, 2021). C’est-à-dire, l’utilisation de digital et du présentiel dans un parcours de formation.


Former ses salariés, c’est évidemment leur apporter de nouvelles compétences et d’en consolider d’autres.

C’est aussi un moyen de créer du lien et un sentiment d’appartenance avec l’entreprise. Ce point est d’autant plus important puisqu’aujourd’hui nous sommes dans une période de télétravail généralisée.

Il est aussi intéressant de noter, que depuis un an l’image du digital learning à beaucoup évoluer. Il n’apparait plus comme une perte de temps ; ainsi 57% des actifs prévoient de se former via le digital pour cette nouvelle année.


Les experts RH et de la formation ont tendance à dire que cette année, il faut que les entreprises se concentrent sur les formations métiers et les softskills. Il y a aussi une demande purement liée au contexte sanitaire pour former sur le télétravail : comment bien travailler depuis chez soi, optimiser et équilibrer son temps.

L’implication des managers dans la réalisation des formations est essentielle. Ils sont le lien entre les salariées et les organisations et ont la responsabilité de l’entretenir pendant cette crise.


Avant cette crise sanitaire, 90% des formations étaient en présentiel. On peut penser que les organisations n’avaient pas forcément confiance dans le digital learning. Pourtant, c’est un complément pratique aux formations en présentiel.


Les études le prouvent, le digital learning offre de nombreux avantages quant à l’apprentissage. Les apprenants retiennent plus vite et mieux l’information.

Mais tout miser sur le digital learning c’est laissé ses apprenants livré à eux-mêmes.

Dans ce contexte instable, l’apprentissage doit être en continuité pour s’adapter à tous ces changements.

Maintenant il s’agit de trouver un équilibre entre présentiel et digital.

C’est le moment d’être créatif en proposant des formations innovantes et inspirantes.

Nous l’aurons compris, pour que le parcours de formation soit le plus pertinent possible il faut mixer les supports et les activités.

Le digital apparait comme un moyen de valoriser et de repenser les formations en présentiel. Il offre plus de flexibilité, des sessions plus courtes, permet de travailler en synchrone ou asynchrone, etc.

Il peut servir à accentuer sur un point essentiel de la formation réalisée en présentiel.

Cette année, le plan de développement de compétences doit s’appuyer sur tous les outils qui s’offrent à nous.

Proposer des parcours de formations mixtes, est aussi le meilleur d’engager les apprenants.


3 vues0 commentaire